ephad au bon accueil

EPHAD Au bon Accueil


Notre EPHAD vous propose :


  • 77 places d’hébergement permanent dont 19 sur l’unité de vis spécifique,
  • Un PASA de 14 places,
  • Un accueil de jour de 10 places,
  • 4 chambres en hébergement temporaire.
  • Des repas préparés et livrés par la cuisine centrale du groupement, située à la Chapelle-Saint-Laurent.

L’établissement est situé à 200m de la mairie, de l’église et de tous les commerces de proximité (Boulangerie, Utile, Proxi, Traiteur, Fleuriste, Poste, Coiffeur, restaurant, Presse, Banque...).

Notre établissement s'inscrit depuis sa conception dans une politique dynamique, porteuse de projets innovants :


  • Assurer une qualité d’hébergement
  • Mettre en place une équipe de professionnels compétents
  • Diversifier les prestations offertes
  • Améliorer la prise en charge des personnes âgées dépendantes

Notre mission


Notre résidence est un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). Structure médico-sociale, nous accueillons des personnes âgées dépendantes seules ou en couples, de plus de 60 ans et des moins de 60 ans.
Notre mission consiste à l’accompagnement des personnes accueillies et des familles tout au long de leur vie dans l’établissement avec une prise en charge de qualité, c’est à dire la plus adaptée possible au projet de la personne.

TARIFS DE L'ÉTABLISSEMENT

Grilles des tarifs de l'établissement
A VENIR

FORMULAIRE DE CONTACT - Au Bon Accueil

Accès au formulaire

Détaillez votre demande

Le bâtiment B se répartit sur deux niveaux. C’est le plus ancien de l’établissement.
Les bâtiments A et C ne disposent que d’un seul niveau de chambres.
Les chambres sont au nombre de 60 dont 4 doubles.
Les chambres des bâtiments C et A sont équipées de salles de bains.
Les chambres du bâtiment B sont pourvues d’un simple cabinet de toilette.
L’ensemble des services administratifs, logistiques, ainsi que la salle à manger et les salles d’animation se situent au rez-de-chaussée du bâtiment C.
Elle dispose de 19 chambres dont 2 doubles d’une surface moyenne de 21 m2.
L’établissement est construit en mezzanine, autour d’un puits de lumière.
Il se compose d’un bâtiment sur deux niveaux qui comprend 21 lits répartis en 19 chambres.
Il existe donc deux chambres doubles.
Au rez-de-chaussée se trouve un espace d’accueil et d’animation avec une cuisine thérapeutique, une salle de bain, un salon, une salle d’animation, un local de soin et un ascenseur.
Ce nouveau service est installé dans l’ancien logement de fonction du Directeur. Il a été rénové à cet effet.
Ce service a bénéficié d’un pré-labellisation en 2013 par l’agence Régionale de Santé (ARS).
Le service est opérationnel depuis le 1er décembre 2013 et peut accueillir jusqu’à 14 personnes dans un bâtiment de 150 m2 ; Il est équipé d’un espace Snoezelen, d’une cuisine thérapeutique, de 2 salles de repos et d’une terrasse donnant sur un jardin de 120 m2.
Doté de 10 places sur 145 m2, l’accueil de jour est mitoyen du PASA.
Il a été construit en 2013/2014, en extension du PASA, mais est totalement indépendant.
Il a été réceptionné le 20 mars 2014.
Il comprend une salle du personnel, une salle collective une espace d’animation, d’un local de repos et d’un salon donnant sur une terrasse et un jardin thérapeutique.
Dès l’ouverture l’établissement s’inscrit dans une démarche de qualité afin que la structure et son organisation s’adapte aux besoins des personnes âgées.
L’établissement relève du code de l’action sociale et des familles notamment de l’article l.311-3 relatif aux droits et libertés individuels, modifié par la Loi 2002-2 rénovant l’action sociale et médico-sociale pour l’ensemble des établissements ou services médico-sociaux qui garantit à toute personne accueillie l’exercice des droits et libertés individuels ; ainsi sont assurés pour toutes personnes accueillies :
  • Le respect de la dignité, de la vie privée, de l’intimité et de la sécurité.
  • Le libre choix des prestations qui sont offertes.
  • Une prise en charge et un accompagnement individualisé et de qualité favorisant l’autonomie, adapté à l’âge et aux besoins de la personne.
  • La recherche du consentement éclairé qui doit systématiquement être recherché ou, à défaut celui de son représentant légal.
  • La confidentialité des informations la concernant.
  • L’information sur ses droits fondamentaux.
  • La participation seule ou avec l’aide de son représentant légal à la conception et à la mise en œuvre de son projet d’accompagnement.

Afin de répondre aux attentes et aux besoins des personnes accueillies, l’établissement s’est engagé dans une professionnalisation des personnels, plusieurs d’entre eux ont suivis la formation AMP et le recrutement de personnel diplômé a été privilégié.

L’établissement s’est adapté pour accompagner au mieux les personnes présentant des troubles du comportement. Avec la formation HUMANITUDE nous nous sommes doté de clés afin d’améliorer nos pratiques. L’ensemble du personnel a suivi cette formation et aujourd’hui encore nous continuons à former les nouveaux personnels.

La relation entre la personne accueillie et le soignant sont ainsi au cœur de nos préoccupations, en veillant au respect et au souhaits des personnes. L’établissement est d’ailleurs devenu un lieu de formation des SSIAD extérieurs permettant ainsi de conserver une dynamique tout en optimisant les coûts.

Le maître mot de l’ensemble de l’équipe est de maintenir l’autonomie de la personne tant du point de vue des soins qui lui sont prodigués que du point de vue des repas et des activités qui lui sont proposés.

Les familles et les proches sont vivement encouragés à participer à la vie de l’établissement.

La vie sociale est particulièrement développée et organisée : les clubs des cinq communes associées organisent une fois par mois des jeux (belote, loto, scrabble).

Une association «Au Coeur des Abiès» a été créée en 2006 afin de favoriser l’animation dans la résidence en introduisant les familles et les bénévoles qui souhaiteraient s’investir.

L’objectif étant de rassembler l’ensemble des bénévoles autour d’un projet commun.

Une psychologue intervient dans l’établissement selons les besoins et un infirmier spécialisé du Centre Médico Psychologique du Centre Hospitalier Nord Deux Sèvres est également présent ponctuellement.
Nous attachons une grande importance à la promotion de la bientraitance, facteur important au sein de l’établissement.

Une diététicienne intervient dans l'établissement afin d’adapter les besoins nutritionnels de chacun des résidents et ainsi lutter contre la dénutrition.

Historique de l'établissement

  • 1971

    Grâce à un legs, la Maison de Retraite Au bon Accueil fut construite en 1969/1970 et ouverte le 1er février 1971. Sa capacité d’accueil était alors de 41 lits d’hébergement permanent.
  • 1980

    En 1980, 13 lits de section de cure médicale sont créés.
  • 1992

    En 1992, une association de bénévoles se constitue afin de favoriser l’animation et la vie sociale de l’établissement.
  • 1996

    En 1996 la maison de retraite s’enrichit de 2 lits d’accueil temporaire et de 17 places d’accueil permanent et fait l’objet d’un agrandissement.
  • 2002

    En 2002 un Cantou est ouvert, c’est un des premiers du département.
    Cette unité est spécialisée et dédiée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et aux maladies apparentées.
  • 2008

    En 2008, les deux EHPAD intègrent un Groupement de Coopération Social et Médico-social (GCSMS), le CODEM-S (Coopération et Développement Médico-Social) avec les établissements de Moncoutant (Les Bleuets) et de l’Absie (résidence Les Abiès), afin d’opérer des mutualisations qui renforcent leur présence sur le territoire.
  • 2010

    En 2010 un Service de soins Infirmiers à Domicile de 30 places est créé, afin de compléter l’offre de service sur le canton de Moncoutant et trouver des complémentarités avec les services d’aide et de maintien à domicile opérant sur ce territoire. Ce SSIAD a été transféré à la Communauté d’Agglomération du Boccage Bressuirais au 1er janvier 2014.
  • 2012

    En 2012, le Conseil Général et l’Agence Régionale de la Santé ont demandé que les deux établissements, ABA et Cantou, soient regroupés sur un seul budget. La fusion des deux établissements a pris juridiquement effet au 1er janvier 2013. Elle s’est accompagnée d’une modification des capacités d’accueil :
    • Création de deux places d’hébergement permanent sur l’unité Alzheimer.
    • Création d’un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) de 14 places.
    • Réduction de deux places du dispositif d’accueil de jour qui passe de 12 à 10.